Pic du Marboré (3250m)

par le col de Tentes
Pic du Marboré

Long et extraordinaire voyage sur les hauts sommets de Gavarnie. Tout au long du parcours, on ne se lasse pas de contempler ces paysages changeant et toujours magnifiques.

De la Tour au pic du Marboré, en passant par les pics de la Cascade, ce sont cinq 3000 qui jalonnent ce somptueux itinéraire où le spectacle est constamment au rendez-vous.

Réalisé en aout 2020
Dernière modification le 09/08/2020
  • Cotation
    T6 - Randonnée alpine difficile
  • Intérêt
    :  
  • Situation
    Hautes-Pyrénées > Gavarnie > Col des Tentes
  • Dénivelée
    : 1600 m
  • Distance
    : 23 km
  • Altitude maximale
    : 3250 m
  • Horaire
    : 6h40 + 5h20
  • Cartes
    Top25 1748OT (Ign); Pyrénées n°4 Bigorre
  • Type d'itinéraire
    : Boucle
Accès
    Depuis Gavarnie, emprunter la D923 jusqu'au Col des Tentes où l'on se gare. Vaste parking.
Difficultés
    Passage vertigineux (notamment le pas des Isards).
    Crampons et piolets nécessaires jusque tard en saison, notamment pour l'accès à brèche de Roland versant Nord, et pour le couloir de la Tour.
    Nombreux endroits où l'aide des mains et nécessaire (passages de II)
    Orientation parfois délicate.
    Itinéraire long. Bivouac possible au col de la cascade.
Descriptif
    Itinéraire aller par la Tour et les pics de la Cascade   distance: 11km ; dénivelé: +1350m  -350m ; durée: 6h40

    0h00 Col des tentes (2208m)
    Emprunter la route goudronnée, interdite à la circulation, qui mène sans difficulté au Port de Boucharo.

    0h20 Port de Boucharo (2270m), vue sur le versant espagnol.
    Continuer à l'est sur un sentier bien tracé et cairné qui s'élève à flanc sous le Pic des Gabiétous et la face nord du Taillon. On rejoint la cascade du Taillon.

    1h10 Cascade du torrent du Taillon (2400m)
    Traverser la cascade. Attention aux pierres glissantes, une main courante aide à la progression. Un dernier petit raidillon et l'on atteint le col des Sarradets.

    1h30 Col des Sarradets (2589m)
    Sur notre droite, à l'Ouest, superbe vue sur le glacier du Taillon. Face à nous, au Sud-Est, le refuge des Sarradets, dominé par l'imposante  brèche.
    Un petit sentier en légère descente nous conduit sans difficulté jusqu'au refuge.

    1h45 Refuge des Sarradets ou de la Brèche (2587m)
    En 2020, le refuge est encore fermé pour travaux.
    Spectacle grandiose face à nous sur la Brèche de Roland.

    On poursuit au Sud, en s'élevant sur la moraine du glacier. Plus haut, on rejoint un replat où persiste souvent neige et glace d'où la nécessité des crampons. Un dernier raidillon qui nécessite parfois la pause des mains et l'on atteint la Brèche de Roland.

    2h30 Brèche de Roland (2807m)
    Panorama exceptionnel côté espagnol sur un paysage sec et désertique.
    Descendre à gauche (Sud-Est) sur la sente qui longe la muraille jusqu'au passage chainé du Pas des Isards.

    2h45 Pas des Isards (2740m)
    Le passage est plus impressionnant que difficile. Une chaine fixée le long de la paroi permet de passer sereinement.
    La sente remonte ensuite en restant proche de la muraille. On laisse en contrebas sur notre droite le col des Isards. S'orienter à gauche (Nord-Est) pour accéder facilement à un vaste entonnoir entre le Casque et la Tour.

    Vers 2820m, on laisse le Casque sur note gauche, et on se dirige vers la Tour sur notre droite (Est Sud-Est).
    Se diriger vers le couloir Sud bien visible à droite de la tour. A droite du couloir en contrebas se trouve la large vire utilisée pour le retour.

      3h30 Couloir Sud de la Tour (2870m)
      Remonter le cône de déjection, puis le couloir.
      Composé de neige ou d'éboulis, le large couloir moyennement pentu ne présente pas de grosses difficultés techniques. Crampons nécessaires en cas de présence de neige dure.
      En haut du couloir, rejoindre le sommet à gauche en s'aidant un peu des mains pour gravir les rochers.

      4h00 La Tour du Marboré (3009m)
      Vaste plat au sommet. Somptueuse vue sur le cirque de Gavarnie.
      Descendre vers l'Est en longeant le bord de falaise. Rester prudemment éloigné de la paroi verticale versant Nord.
      Poursuivre sans difficulté jusqu'au col de la Cascade, en longeant la falaise ou bien en suivant la sente en contrebas.

      4h35 Col de la Cascade (2931m)
      Espaces plats propices au bivouac. L'Epaule domine face à nous.
      Laisser l'Epaule sur notre gauche et poursuivre vers l'Est à altitude constante.
      500m plus loin, laisser l'itinéraire de la voie normale pour monter à gauche vers les barres rocheuses (direction Nord).

      5h00 Barres rocheuses (2975m)
      On trouve quelques cairns qui nous permettent de négocier au mieux l'escalade de la barre rocheuse en empruntant une vire en traversée ascendante  de la droite vers la gauche (escalade facile mais aides des mains nécessaire, cotation I à II).
      Au sommet de la barre rocheuse, on trouve un grand cairn signalant le départ de la voie pour ceux qui l'empruntent dans l'autre sens.
      Il ne reste plus qu'à monter sans soucis vers le Nord en direction du premier des  trois pics de la Cascade: le pic Occidental.
      Les collectionneurs de 3000 peuvent éventuellement avant cela se diriger vers l'Ouest pour gravir les pentes douces menant au sommet de l'Epaule (3073m).

    5h30 Pic Occidental (3095m)
    Descendre à droite en longeant la falaise (direction Est).
    Après avoir perdu une cinquantaine de mètres, desescalader une petite barre rocheuse (cairn au début de la descente, desescalade sur une dizaine de mètres demande un peu d'attention, cotation II). On peut tout aussi bien poursuivre encore un peu vers l'est pour trouver un passage plus facile un peu plus bas (sente très visible).
    Remonter vers le sommet du pic Brulle en empruntant une sente caillouteuse.

    6h00 Pic Brulle ou pic Centrale de la Cascade (3103m)
    Poursuivre à droite sur la crête un peu aérienne, mais sans difficulté (Direction Est).
    Après avoir perdu à peine 30m de dénivelé, remonter directement au pic Oriental en escaladant la face rocheuse légèrement sur la gauche (cairns très discrets, aide des mains, bon rocher, II+). On peut semble-t-il éviter cette ascension en contournant le sommet par un large lacet sur la droite sur des pentes en rochers croulants peu engageantes (non testé).

    6h20 Pic Oriental  (3161m)
    La suite est sans difficulté. On concède 10m de dénivelé jusqu'au col, puis on remonte sans histoire jusqu'au sommet du Marboré en longeant les parois.

    6h40 Pic du Marboré (3248m)

    Retour par la voie normale   distance: 12km ; dénivelé: +250m -1250m ; durée: 5h20

    0h00 Pic du Marboré (3248m)
    Descendre à droite en pente douce sur 250m de distance. On longe la paroi en direction du Cylindre (direction Est Sud-Est).
    Arrivé au plus bas, ne pas remonter vers le Cylindre mais descendre à droite (cairn, direction Sud).
    On atteint le haut d'un goulet généralement en partie occupé par un névé une partie de l'été. Le descendre sans trop de difficulté (crampons nécessaire en cas de neige dure).
    Poursuivre tout droit (plein Sud). Traverser une large cuvette et remonter en face sur une vingtaine de mètres de dénivelé.
    Un peu plus loin, on remarque à gauche l'itinéraire d'accès au Mont-Perdu et Cylindre.
    Descendre un peu à droite pour rejoindre rapidement le départ de la cheminée de descente (cairn redressé marquant le passage).

    1h15 Cheminée de descente (2920m)
    Descendre en tirant à droite, facile au départ, puis aide des mains nécessaire (passages de II).
    Au bas de la cheminée, poursuivre à droite en descente douce (plein Ouest).
    En approchant des parois de l'Epaule, on retrouve l'itinéraire emprunté à l'aller. Descendre la paroi à gauche (cairn) et suivre vers l'Ouest l'itinéraire de l'aller qui passe sous l'Epaule et rejoint le col de la Cascade.

    2h00 Col de la Cascade (2931m)
    Continuer encore un peu proche de la falaise, puis descendre doucement vers la gauche en suivant les cairns.
    On rejoint la paroi rocheuse au niveau d'un grand cairn signalant le haut de la brèche.

      2h20 Brèche (2910m)
      Désescalader sans trop de difficulté en s'aidant des mains (cotation I à II).
      Poursuivre à plat vers l'Ouest jusqu'à rejoindre le bord de la falaise inférieure. Continuer sur la grande corniche qui parcours la face Sud de la Tour (jolie vire facile, mais un peu aérienne). Elle aboutit sur le grand entonnoir entre la Tour et le Casque. A notre droite, le cône de déjection du couloir Sud par lequel on est monté.

      2h40 Embranchement couloir Sud de la Tour (2870m)
      Il en reste plus qu'à poursuivre la descente par l'itinéraire déjà emprunté  à l'aller.

      3h45 Brèche de Roland (2807m)

    5h20 Col des tentes (2208m)
Epoque souhaitable
    Juillet à octobre
Où loger
    - Bivouac théoriquement interdit au col des tentes, mais possible 2km plus bas sur la route d'accès depuis Gavarnie, avant le panneau indiquant l'entrée dans le Parc National.
    - Refuge des Sarradets (fermé en 2020 pour cause de travaux d'agrandissement)
Azimuts
    Panorama Marboré (3251m)
    Sommet Azimut Distance
    Piméné (2801m) 9.36º 4.87km
    Campbieil (3173m) 38.47º 14.14km
    Grand Astazou (3071m) 41.98º 1.5km
    Taillon (3144m) 87.8º 3.21km
    Cylindre du Marboré (3325m) 131.7º 1.3km
    Mont-Perdu (3355m) 134.99º 2.46km
    Vignemale (3298m) 304.9º 15.86km