rando-marche.fr

 

 Vignemale par la Moskova (3298m)
depuis le barrage d'Ossoue

Magnifique course, très variée et de difficulté modérée, le Vignemale par la voie de le Moskova est un incontournable que vous devez absolument faire au moins une fois.

Très sauvage, l'accès par le versant espagnol nous permet de jouir de moments de solitude, loin des foules de randonneurs parties à la conquête du Vignemale par sa voie normale sur le versant français.

Au programme, un joli couloir de neige, puis une longue crête frontalière sur lequel nous cheminons constamment à plus de 3000m d'altitude. Après avoir franchi les principales difficultés au-delà du Clot del Hount, on débouche enfin au sommet du Vignemale qui du haut de ses 3298m nous offre un panorama exceptionnel.

Réalisé en aout 2010
Réalisé en aout 2013
Réalisé en juillet 2014, neige à 2700m sur le glacier. Couloir de la Moskova bien rempli.
Réalisé en juillet 2017, neige à 2650m sur le glacier d'Ossoue. Couloir de la Moskova en partie sec.
Dernière modification le 28/07/2017
  • Intérêt
    :  
  • Situation
    : Hautes-Pyrénées > Gavarnie > Barrage d'Ossoue
  • Cotation alpinisme
    PD+
  • Cotation escalade
    : 3a
  • Cotation de sérieux
    III
  • Type de terrain
    : Arête
  • Orientation principale
  • Pente
    : 40 °
  • Distance
    : 19 km
  • Dénivelée
    : 2050 m
  • Dénivelé de difficulté
    : 300 m
  • Altitude maximale
    : 3298 m
  • Horaire
    : 8h15 + 4h
  • Cartes
    : Top25 1647OT (Ign)
    Pyrénées n°4 Bigorre
  • Type d'itinéraire
    : Boucle
Accès
Coordonnées GPS: 42° 45' 0.42'' N / 0° -5' -0.57'' E
Depuis l’entrée de Gavarnie, suivre à droite la D128. Passer la zone de parking et poursuivre 8km en direction du barrage d'Ossoue. Se garer sur les zones de parking près du barrage.
Sur les derniers kilomètres, la route se transforme en piste en mauvais état. Praticable en voiture de tourisme en roulant très doucement.
Difficultés

Les difficultés sont nombreuses sur cet itinéraire particulièrement varié :
- parcours aller par la Moskova très peu fréquenté et demandant de très bonnes notions d'orientation
- couloir de la Moskova (40° max, cotation PD)
- cheminée de 15m pour accéder au col Lady Sister (Cotation III maxi)
- accès au col Lady Sister pouvant être barré par un névé pentu, franchissable en crampons
- crêtes du Clot de la Hount à la Pique Longue, comportant des passages de III maxi
- descente de la Pique Longue par la voie normale (II)
- névé pentu présent jusqu'en mi-juillet sur le col entre le Clot de la Hount et la Pique Longue, à franchir prudemment de préférence sur corde fixe (30m)
- attention aux ponts de neige sur l'itinéraire de retour, jusqu'en fin juillet

Attention: le temps indiqué est celui d'une course bien gérés. Compte tenu de la longueur du parcours et de la variété des difficultés, l'horaire peut donc très vite exploser. Il est nécessaire d'en tenir compte.
Partir de très bonne heure. La première partie jusqu'à la cabane de Lourdes et parfaitement balisé et peut facilement être réalisé de nuit (seul l'accès à la passerelle sous le barrage d'Ossoue demande un peu d'attention).

Descriptif
Itinéraire aller par la Moskova    distance: 11.5km ; dénivelé: +2050m - 600m; durée: 8h15

0h00 Barrage d'Ossou (1834m)
Sous le barrage, franchir la passerelle, puis emprunter le GR10(sentier balisé rouge et blanc) jusqu'à la cabane de Lourdes.

0h35 Cabane de Lourdes (1947m)
S'élever à l'ouest hors piste où sur sentes peu visibles, sur terrain facile. On évolue constamment rive droite du vallon, en s'approchant très progressivement du talweg qu'on rejoint vers 2120m, au bout du vallon.
Contourner la partie rocheuse face à nous par un large crochet à droite. Vers 2300m, se diriger à gauche (sud-ouest) pour rejoindre sans difficulté le large col du Pla d'Aube.

2h00 Port du Pla d'Aube (2433m)
Nous voilà sur la frontière franco-espagnole. La suite de l'itinéraire jusqu'au col Lady se déroule en Espagne.

Descendre en face (direction ouest). Vers 2380m, lorsque la pente s'adoucit sur notre droite, descendre à droite dans le fond de vallon jusqu'à rejoindre un petit replat à la côte 2309m (direction ouest nord-ouest).
Remonter en s'orientant un peu sur la droite (direction nord-ouest) pour rejoindre une crête s'étirant d'est en ouest.

3h00 Crête (2380m)
Descendre au besoin un peu vers l'ouest sur le fil de la crête, pour arriver à une portion où la descente sur l'autre versant est facile.
Rejoindre le fond du vallon vers 2275m (direction nord-ouest). Poursuivre à droite en traversée légèrement montante  (direction nord) pour rejoindre un second ravin: le barranco de Planobe. remonter un peu ce ravin sans le traverser. Autour de 2310m on trouve des cairns, et le franchissement devient aisé.

3h20 Barranco de Planobe (2310m)
Traverser le barronco et poursuivre à gauche (direction ouest). Après s'être rapidement élevé jusque vers 2370m, poursuivre en traversée vers l'ouest sans gagner ni perdre d'altitude. Le cheminement n'est pas toujours aisé sur cette portion caillouteuse du contournement du Tapou. Plusieurs sentes existent, discontinues et peu visibles.
Plus loin, les barres rocheuse de l'arête SO du Tapou nous obligent à descendre de 70m à gauche (sente peu visible). Poursuivre à droite (direction nord) plus ou moins à niveau jusqu'à rejoindre le barranco de Labaza.

4h30 Barranco de Labaza (2300m)
S'élever en traverser plein nord sur des dalles rocheuses. La montée est raide, mais le rocher bien stable facilite grandement notre ascension.
Vers 2750m, alors que la pente s'atténue, poursuivre à droite (direction nord-ouest) sur des dalles ou pentes neigeuses, jusqu'à la base du couloir enneigé.

5h40 Couloir de neige (2800m)
Remonter le couloir de neige (crampons et piolet nécessaire, pente à 40° sur la seconde partie). L'itinéraire est évident. Bien enneigé, le couloir se remonte facilement. Cependant, si vous n'êtes pas familier des couloirs de neige, ou en cas d'enneigement insuffisant, il est presque aussi rapide (mais moins ludique) de remonter par les rochers à gauche du couloir, en suivant les cairns (cotation F).
Vers 3030m, au niveau de la base de la paroi rocheuse de l'arête sud du Cerbillona, on rejoint un goulet généralement déneigé en juillet. Escalader le fond du goulet en s'aidant des mains. Suivre pour cela la branche de droite. On trouve de courts passages en II+ et III sur une quinzaine de mètres. Sans être difficile, cette partie nécessite un pied sûr et une bonne agilité. Une corde peut s'avérer utile pour les moins aguerris.

6h30 Arête sud du Cerbillona (3070m)
Remonter l'arête vers le nord en suivant les cairns. Vers 3120m on peut poursuivre légèrement à gauche pour gagner directement le sommet du Cerbillona, mais il est plus intéressant de suivre la sente à droite pour rejoindre le col Lady Sister (3200m). Un névé pentu présent généralement jusqu'en fin juillet peut nécessiter crampons et piolet.
Du col rejoindre à droite le pic Central en quelques minutes en restant sur l'arête. Pas de grosses difficultés, si ce n'est quelques passages nécessitant de s'aider un peu des mains.

7h00 Pic Central (3227m)
Face à nous, au nord, le pic du Vignemale s'élève au-dessus du glacier. La crête frontalière que l'on va emprunter s'étale du pic Central au Vignemale, en passant par le Pic de Cerbillona, le col de Cerbillona, et le pic du Clot de la Hount.
Redescendre par le même itinéraire jusqu'au col. Remonter en face jusqu’au sommet du Pic de Cerbillona (3248m).
Descendre sans difficulté la crête nord jusqu'au col de Cerbillona.

7h20 Col de Cerbillona (3198m) 
De là, en cas de timing trop serré, il est possible d'accéder directement au glacier d'Ossoue pour retour par la voie normale et/ou accès direct à la Pique Longue).
Remonter jusqu'au sommet du Clot de la Hount (cotation F, ascension facile avec quelques passages aériens où il faut s'aider un peu des mains).

7h35 Clot de la Hount (3291m)
Descendre l'arête est jusqu'au col (petit passage de III en désescalade, à négocier versant sud).
Passer le col en descendant un peu versant sud, et en remontant de suite après le col dans un des 2 goulets étroits (en l'absence de neige le goulet supérieur est plus sûr à atteindre et s'escalade plus facilement).
Jusqu'en fin juillet le col peut être enneigé, auquel cas on se trouve confronté à une traversée d'une dizaine de mètres sur pente très raide, plus impressionnant que difficile, mais tout de même plus sûr à passer avec un bout de corde.

Du col, remonter jusqu'au sommet du Vignemale ne présente pas de grosses difficultés. Eviter de s'engager sur les dalles lisses de la paroi sud... il est bien plus sûr de conserver l'arête jusqu'au bout: le rocher y est très sain, et les prises confortables (cotation II.

8h15 Pique Longue du Vignemale (3299m) 

Retour par le glacier du Vignemale et voie normale    distance: 7.5km ; dénivelé: -1450m; durée: 4h00

0h00 Pique Longue du Vignemale (3299m)
Désescalader prudemment la Pique Longue par sa voie normale (sud) jusqu'au glacier, en se guidant à l'aide des cairns. Le port du casque est très fortement conseillé en raison des chutes de pierres liées à la surfréquentation du lieu.

Descendre le glacier d'Ossoue en suivant les traces les plus visibles qui évitent généralement au mieux la zone de crevasses. Il est préférable de faire un large lacet à droite  (Sud-Ouest) pour éviter la partie raide et crevassée du glacier.
Vers 2870m, on oblique à gauche pour se rapprocher progressivement des parois du Petit Vignemale.

1h30 Pied du Glacier d'Ossoue (2700m à 2800m variable)
Après avoir abandonné les crampons, poursuivre en descente en direction du sentier qui s'étire au nord-est. Des cairns nous guident dans le choix du meilleur itinéraire.
Vers 2630m, laisser sur notre gauche un sentier qui permet de rejoindre directement le refuge de Bayselance, et poursuivre en descente sur le sentier de droite.
Vers 2450m, on rejoint un bifurcation signalée par une panneau. Laisser le sentier de gauche menant au refuge de Bayselance, et poursuivre tout droit en descente. Peu après, on trouve sur notre gauche les grottes de Bellevue, creusées dans la roche.

2h00 Grottes Bellevue (2400m)
Poursuivre sur le sentier bien tracé du GR10 qu'on conserve jusqu'au bout.
Pas de difficultés particulières sur cette partie de l'itinéraire.
Attention cependant aux pont de neige persistants une partie de l'été, et fragilisés par la fonte des neiges. On retrouve ces brèves portions enneigées sur les affluents du ruisseau des Oulettes, notamment sur le ruisseau du Montferrat (2092m), et sur le ruisseau du Tapou (1950m). Ne pas hésiter à les contourner quand c'est possible.

4h00 Barrage d'Ossoue (1834m)

Plus d'infos
Le bivouac est toléré sur le vaste parking du barrage d'Ossoue. Les emplacements y sont confortables, n'hésitez donc pas à y passer la nuit pour démarrer la course de très bonne heure.
Si vous doutez de vos capacités d'alpiniste, ce parcours peut également être réalisé en mode "rando alpine" en conservant tout son attrait. Voir ici le topo: rando alpine Vignemale par la Moskova
Matériel nécessaire
Piolet, crampons, corde, baudrier pour la traversée du glacier
Casque pour l'ascension du Vignemale
Points d'intérêt
Magnifique parcours de crête.
Itinéraire varié et particulièrement sauvage sur le versant espagnol.
Epoque souhaitable
Juillet et aout, lorsque la neige a suffisament remonté et que le glacier est encore recouvert