rando-marche.fr

 

 Pic d'Anie en boucle (2504m)
depuis le refuge de l'Abérouat

Dominé par la silhouette pointue du pic d'Anie, ce beau parcours nous entraine dans un long voyage à travers des paysages inattendus.

On a plaisir à franchir Le pas de l'Osque qui domine tel une mini brèche de Roland, ou encore à traverser longuement l'insolite désert calcaire des Arres d'Anie.

On termine en gravissant la très esthétique pyramide que constitue le pic d'Anie. Au sommet nous attend un bien beau panorama notamment sur la chaine frontalière.

Réalisé en juillet 2016
Dernière modification le 17/08/2016
  • Cotation
    T3 - Randonnée en montagne exigeante
  • Intérêt
    :  
  • Situation
    : Pyrénées Atlantiques > Oloron > Lescun
  • Dénivelée
    : 1550 m
  • Distance
    : 23 km
  • Altitude maximale
    : 2504 m
  • Horaire
    : 5h45 + 2h30
  • Cartes
    : IGN Top25 1547OT
    Pyrénées n°3 Béarn
  • Type d'itinéraire
    : Boucle
Accès
Coordonnées GPS: 42° 57' 0.02'' N / 0° -39' -0.86'' E
Depuis l'A64, sortie 11, direction Pau, puis Oloron Sainte-Marie. Poursuivre sur la N134 en direction de l'Espagne pendant 30km, puis prendre à droite direction Lescun sur la D239.
Traverser Lescun et prendre la direction de Labérouat, sur le chemin de Petrelate et Eycun.
Se garer au bout de 5km, sur le parking à droite juste avant le refuge.
Difficultés

Passage du pas de l'Osque peu difficile mais nécessitant néanmoins de s'aider des mains pour la descente. Des cordes fixes sont là pour aider les moins aguerris.
Quelques passages ou il faut s'aider un peu des mains pour rejoindre le sommet.
Orientation parfois délicate sur le trajet aller. Le trajet retour très bien balisé présente peu de difficulté d'orientation.
Les profondes crevasses présentes sur une partie du parcours peuvent se révéler très dangereuses en cas de faible enneigement ou par temps de brouillard.

Descriptif
Itinéraire aller par Pescamou   distance: 15.5km ; dénivelé: +1550m -450m ; durée: 5h45

0h00 Refuge de l'Abérouat (1420m)
Continue sur la route jusqu'au refuge. Poursuivre sur le GR10 (rouge et blanc) qui chemin longuement dans le bois d'Azuns (direction NO). A la sortie du bois, laisser à droite la cabane d'Ardinet et continuer jusqu'à la cabane du Cap de la Baich.

1h15 Cabane du Cap de la Baitch (1689m)
Ensemble de plusieurs cabanes occupées par des bergers durant l'été. Vente de fromage. Fontaine d'eau potable devant la cabane principale.
Poursuivre à droite (nord) en montée à travers les prairies caillouteuses, en suivant toujours le balisage du GR10.
Vers 1870m le sentier fait un crochet à droite pour franchir sans difficulté la barrière rocheuse au niveau  du Pas d'Azuns.
Le sentier se poursuit au nord, puis s'élève à gauche (nord-ouest) pour franchir une seconde barrière rocheuse au niveau du Pas de l'Osque dont l’ascension ne présente pas de difficultés.

2h05 Pas de l'Osque (1922m)
Très joli passage à travers la paroi rocheuse.
Descendre en face (ouest), en s'aidant au besoin des cordes fixes en place pour desescalader les 10 premiers mètres.
Le chemin continue vers l'ouest et passe à hauteur des bâtiments du téléski des Hermines. Traverser les pistes et continuer vers l'ouest. On laisse peu après la piste pour poursuivre à gauche sur le sentier du GR. Il traverse une piste et nous amène sans difficulté jusqu’au replat de Pescamou, au pied du pic d'Arlas.

3h05 Pescamou (1780m)
A partir d'ici on abandonne le GR10 qui nous a guidé jusqu'à présent. Il est remplacé par un balisage jaune pas toujours facile à suivre.
Traverser le replat herbeux et continuer à gauche sur une large piste. A la prochaine bifurcation aller à droite pour rejoindre les cabanes de Pescamou occupées par des bergers. Plus haut on passe une citerne bétonnée, puis on s'élève vers le sud-ouest en tentant si possible de garder le sentier. Notre prochain objectif et le col frontalier de Pescamou, situé à gauche (sud) du pic d'Arlas.

3h25 Col de Pescamou (1918m)
Poursuivre à gauche côté espagnol en suivant en sentier bien tracé à travers des pentes herbeuses (direction sud). On franchit à nouveau la frontière 500m plus loin au niveau du col de Boticotch (1939m). Continuer encore environ 1/4h sur le sentier (sud sud-est). Vers 2010m repérer un sentier qui part à gauche (direction est).
Suivez ce sentier balisé par des cairns et quelques marques rouges. Il nous conduit efficacement à travers l'étonnant dédale rocheux des arres d'Anie.
Après un long cheminement à plat, le sentier finit par s'élever en s'orientant à droite (sud-est), et rejoindre le col des Anies

4h45 Col des Anies (2084m)
Continuer sud-est puis sud en direction du pic d'Anie qui domine au loin. Suivre une sente bien visible qui s'élève dans la pierraille et contourne le pic par la droite. Arrivé au sud du pic d'Anie la sente s'élève à gauche pour rejoindre directement le sommet 100m plus haut. Quelques passages pas vraiment difficiles nécessitent néanmoins de s'aider des mains.

5h45 Pic d'Anie ou Ahunamendi (2504m)

Retour par la voie normale   distance: 7.5km ; dénivelé: -1100m ; durée: 2h30

0h00 Pic d'Anie ou Ahunamendi (2504m)
Revenir prudemment par le même itinéraire jusqu'à une bifurcation un peu avant le col d'Anie. Laisser l'itinéraire de l'aller pour poursuivre à droite (nord-est) sur un petit sentier à travers les éboulis.

1h00 Lac d'Anie (2042m)
Laisser le lac sur la droite et continuer la descente nord-est sur un sentier assez bien marqué.
On rejoint l'itinéraire de l'aller au niveau de la cabane du cap de la Baitch.

1h30 Cabane du Cap de la Baitch (1689m)
Poursuivre à droite sur le sentier de l'aller, jusqu'au point de départ.

2h30 Refuge de l'Abérouat (1420m)
Plus d'infos
Point d'eau à la cabane du cap de la Baitch
Epoque souhaitable
Eté et automne, en l'absence de neige
Balisage
GR10 (rouge et blanc) jusqu'à Pescamou. Au-delà balisage jaune pas toujours présent.
Points d'intérêt
Les Arres d'Anie sont une curiosité géologique à voir absolument. Univers minéral frappé par l'érosion, les Arres sont constituées d'une calotte calcaire sillonnée de profondes crevasses. Figé dans le temps, dépourvu d'eau et ou subsiste quelques rares pins à crochet comme seuls signes de vie. Elles occupent un espace très étendu, dominé par la silhouette pointue du pic d'Anie.