rando-marche.fr

 

 Tuc des Pans (1723m)
depuis Fos

Un joli parcours, sauvage et de difficulté modérée, grandement conseillé à tous les amoureux de la nature.

La montée s'effectue à travers bois sur de petits sentiers très peu fréquentés.
La suite est un cheminement sans difficulté sur le crête frontalière longue de 3km, passant par le tuc de la Goute et le tuc des Pans. De quoi profiter pleinement du magnifique panorama tout autour de nous.

Le retour, à peine plus fréquenté que l'aller, se fait sur de bons sentiers en balcon, puis à travers bois.

Réalisé en novembre 2018
Dernière modification le 14/11/2018
  • Cotation
    T3 - Randonnée en montagne exigeante
  • Intérêt
    :  
  • Situation
    : Haute-Garonne > Saint-Béat > Fos
  • Dénivelée
    : 1230 m
  • Distance
    : 13.2 km
  • Altitude maximale
    : 1723 m
  • Horaire
    : 3h30 + 2h35
  • Cartes
    : Top25 1947OT
    Pyrénées n°6 Couserans
  • Type d'itinéraire
    : Boucle
Accès
Coordonnées GPS: 42° 51' 0.79'' N / 0° 45' 0.03'' E

Depuis l'A64, sortie 17, direction Saint-Béat. Continuer sur la N25 pour dépasser Fos.
A la sortie de Fos, dans le rond-point de l'ancienne douane, quitter la N25 pour suivre la petite route à gauche (piste du mémorial de l'Ours). Se garer 100m plus loin, au niveau du lacet.

Difficultés
Sentier peu visible et itinéraire confus entre le plateau de Trentenade et la crête frontière. Bonnes connaissances en orientation requises.
Parcours de crête sans difficulté technique.
Itinéraire retour assez évident et sans difficulté.
Descriptif
Itinéraire aller par le Pas de Trentenade   distance: 6km ; dénivelé: +1180m -50m ; durée: 3h30

0h00 Parking (570m)
Quitter la piste pour suivre tout droit un chemin herbeux. Peu après on atteint une bifurcation qui marque le début de la boucle: emprunter le sentier de droite, longeant la clairière. On rejoint peu après le pont de Rouéu, en partie masqué par la végétation.

0h05 Pont de Rouéu (580m)
Passer le Pont, et poursuivre en montée sur le sentier principal (direction sud-est).
Vers l'altitude 800m, le sentier franchit à gué le ruisseau de la Goute de Mont Caubech.
Quelques minutes plus tard, emprunter à droite un sentier peu visible au départ. Le  sentier s'élève droit dans la pente en montée constante (direction sud).
Plus haut, on rejoint à nouveau le ruisseau de la Goute de Mont Caubech.

1h15 Ruisseau de la Goute de Mont Caubech (1110m)
Franchir le ruisseau à gué, et poursuivre sur le sentier principal, en montée constante.
Vers 1250m, on traverse un replat: le plateau de Trentenade. Le sentier s'oriente à gauche pour s'élever droit dans la pente (direction sud).
Dans cette zone, le sentier s'estompe et devient difficile à conserver. Poursuivre la montée vers le sud, en évitant par la gauche un large ressaut rocheux.
On débouche sur la crête au niveau du Pas de Trentenade.

2h15 Pas de Trentenade (1430m)
On rejoint ici la frontière franco-espagnole. L'ensemble du parcours de crête jusqu'au tuc des Pans se déroule sur ligne frontière.
Monter à gauche hors sentier, en restant au plus haut de la crête boisée. Plus haut, on récupère une petite sente que l'on suit jusqu'au sommet du tuc de la Goute.

3h00 Tuc de la Goute (1652m)
La crête sort ici de la forêt. Traverser le sommet, et descendre à droite sur les rochers pour rejoindre la zone herbeuse en contrebas.
Traverser cette zone (direction sud), et poursuivre à gauche sur la crête frontière (direction sud-est). Le cheminent aisé permet de profiter pleinement du vaste panorama qui s'offre à nous sur le versant sud.
On peut rester au pus haut de la crête, ou bien suivre un sentier en contrebas sur la droite (versant espagnol) et remonter facilement hors sentier lorsqu'on se trouve à l'aplomb du tuc des Pans.

3h30 Tuc des Pans (1723m)
Au nord le Cagire émerge à peine en arrière plan, en grande partie masqué par la crête du tuc de l'Etang. Un peu à gauche, les sommets torturés du pic du Gar et pic Saillant se détachent en arrière plan. Plus à gauche, la vallée de Saint-Béat.
A l'est, dans le prolongement de la crête, on trouve le cap de Canerilles, puis le cap de la Pique. Au second plan et plus à droite se trouve l'arête rocheuse du pic de Crabère. Plus à droite et en arrière plan, le sommet pointu du Maubermé émerge.
Au sud, le sommet évasé et pointu du Montlude se détache en arrière-plan. Plus à droite, on trouve la vallée de Bossost. Encore un peu à droite et en arrière plan, le Maupas et le sommet pyramidal du Grand Quayrat.

Retour par le courrau d'Artigue   distance: 7.2km ; dénivelé: +50m -1180m ; durée: 2h35

0h00 Tuc des Pans (1723m)
Poursuivre sur le large sentier qui chemine en crête, puis s'écarte à gauche pour poursuivre la traversée à flanc sous le cap de Canerilles (direction est).
On rejoint à nouveau la crête frontalière au niveau d'un col (1736m).

0h20 Col (1736m)
Laisser le sentier de crête pour suivre un sentier en légère descente à gauche (direction nord-est). On chemine sur un agréable sentier au-dessus de la forêt, jusqu'à la cabane Courrau Grand.

0h50 Cabane Courrau Grand (1660m)
Cabane de berger, ouverte uniquement en hiver, confortable, très propre, 4 lits, cheminée, bois à proximité
Descendre à gauche (direction plein nord). Traverser le ravin, et retrouver une sente sur l'autre rive, à proximité d'un abreuvoir.
Le sentier traverse un second ravin, puis descend en s'écartant progressivement du ravin. On rejoint la cabane de Salontère en lisière de forêt.

1h10 Cabane de Salontère (1482m)
Cabane ouverte, état moyen, 6 places sur bat-flanc, cheminée, bois et eau du ruisseau à proximité
Emprunter un sentier qui démarre sous la cabane, et descend en forêt (direction ouest, puis nord-ouest).
Poursuivre sans difficulté jusqu'à une clairière où se trouve la prochaine cabane.

1h35 Cabane de Courrau d'Artigue (1160m)
Cabane ouverte, confort rustique, propre, 8 places sur bat-flanc, cheminée, bois et eau du ruisseau à proximité
Le sentier se poursuit sous la cabane, traverse un ruisseau à gué, et continue à descendre à travers bois.
Suivre constamment le sentier principal, toujours parfaitement visible. Il nous ramène sans difficulté jusqu'à notre point de départ.

2h35 Parking de Fos (570m)

Plus d'infos
L'exploitation des mines de Melles remonte au 17e siècle. On y extrayait durant les mois d'été de la blende, de la galène, et surtout de la pyrite (minerai de fer). Le minerai était redescendu a dos de Mule sur les chemins caladés. Les gisements sont aujourd'hui épuisés.
Epoque souhaitable
du printemps à l'automne, en l'absence de neige
Points d'intérêt
Parcours peu fréquenté, surtout dans sa première partie.
Long itinéraire de crête, facile et offrant de beaux points de vue.