Pic des Gourgs Blancs - Crête du Port d’Oô , Gours Blancs, Saint-Saud, Clarabide (3129m)

Depuis le refuge du Portillon

Magnifique parcours de crête permettant de traverser 8 sommets principaux de plus de 3000m, dont le pic des Gourgs Blancs, point culminant de notre parcours.

Trop long pour être réalisé sereinement sur une journée, ce périple mérite une halte au refuge du Portillon, ou en bivouac à proximité.

  • Intérêt
    :  
  • Situation
    Haute-Garonne > Oo > Granges d'Astau
  • Cotation alpinisme
    PD
  • Cotation escalade
    : 3a
  • Cotation de sérieux
    II
  • Type de terrain
    : Arête
  • Orientation principale
  • Distance
    : 33 km
  • Dénivelée
    : 3000 m
  • Dénivelé de difficulté
    : 550 m
  • Altitude maximale
    : 3129 m
  • Horaire
    : 4h30 + 2h30 + 4h15 + 3h30 + 3h
  • Cartes
    Top25 1848OT (Ign); Pyrénées n°5 Luchon
  • Type d'itinéraires
    : Boucle
Accès
    Coordonnées GPS: 42º 45' 0.83'' N / 0º 30' 0.1'' E
    Depuis Luchon, emprunter la route du col de Peyresourde (D68). Après avoir passé Cazeaux de Larboust, suivre à gauche la D76 en direction du lac d'Oô. Passer le village d'Oô, et poursuivre jusqu'au vaste parking des granges d'Astau situé au terminus de la route.
Difficultés

    Crampons et piolet généralement nécessaires jusqu'en milieu d'été pour l'accès au Port d'Oô par le versant Nord.
    Parcours très long, à répartir sur 2 ou 3 jours en séjournant dans le très accueillant refuge du Portillon.
    Orientation globalement assez évidente.
    Parcours de crête peu difficile. Les difficultés sont concentrées au début du parcours, entre le Port d'Oô et le col succédant à la Tour Armengaud.

Descriptif
    Itinéraire d'accès au refuge du Portillon   distance: 10.5 km ; dénivelé: +1550m  ; durée: 4h00

    Voir le descriptif ici : accès au refuge du Portillon

    Approche - du refuge du Portillon au Port d'Oô    distance: 3 km ; dénivelé: +500m -170m  ; durée: 2h30

    0h00 Refuge du Portillon (2570m ; km 0)
    Face au refuge, emprunter un petit sentier à droite (direction Nord-Ouest, puis Ouest). Gravir un petit couloir, et suivre les cairns jusqu'à un petit barrage en ciment.

    0h05 Barrage (2590m ; km 0.1)
    Traverser sur le barrage
    Poursuivre l'ascension vers le Nord-Ouest sur des roches arrondies, toujours en suivant les cairns qui nous guident au mieux.
    S'écarter vers la droite pour remonter un vallon qui nous permet de contourner un ressaut rocheux. Puis revenir vers la gauche (direction Ouest) pour franchir plusieurs ressauts et gagner la croupe. Rejoindre un couloir qu'on remonte jusqu'à un col situé à droite de la tusse.
    Du col, aller à droite pour rejoindre rapidement l'extrémité de la Pointe de Montarqué.

    1h00 Pointe de Montarqué  (2870m ; km 1)
    Revenir au col et poursuivre tout droit jusqu'au sommet de la tusse.

    1h10 Tusse de Montarqué  (2889m ; km 1.2)
    Vaste sommet plat d'où l'on peut admirer le panorama à 360°:
    - à l'Ouest, les Spijeoles et le pic Gourdon.
    - au Sud-Ouest, le sommet peu hospitalier des Gourgs Blancs
    - à sa gauche le Port d'Oô, puis le Seil de la Baque et le Pic du Seil de la Baque.
    - au Sud-Est, le Perdiguère.
    - au Nord-Est, le Lezat et le Grand Quayrat
    .
    Poursuivre tout droit en descente jusqu'au col 2800m (direction Sud-Ouest). Remonter en face sur le flanc gauche au milieu des éboulis, ou bien en restant sur le fil de crête.
    Passer un vieux pluviomètre, et rejoindre le col peu après.

    1h45 Col du Pluviomètre  (2870m ; km 2)
    Descendre à droite (Ouest) dans le vallon (en direction du col des Gourgs Blancs). Au plus bas du vallon, obliquer à gauche (Sud-Ouest) vers le Port d’Oô.
    En l'absence ce neige, la montée finale se fait dans un pierrier croulant. Il est plus simple de remonter par la partie droite, au plus près de la paroi rocheuse pour pouvoir s'aider des mains. Terminer en traversée montante vers la gauche pour rejoindre le col au milieu des blocs rocheux.
    On arrive en fait à un col situé un peu à droite du véritable Port d’Oô, qui lui est inaccessible.

    2h30 Brèche NO du Port d'Oô  (2910m ; km 3)

    Itinéraire de crête    distance: 3.1km ; dénivelé: +550m -450m  ; durée: 4h15

    0h00 Brèche NO du Port d'Oô (2910m ; km 0)
    À droite du col, monter quelques mètres, puis emprunter une vire herbeuse en traversée montante vers la droite sur une quarantaine de mètres. La vire prend fin au pied d’une grande dalle inclinée sud-ouest, de 50m, adhérente. On la gravit au mieux en suivant la fissure herbeuse (II/III). Pose de points possible sur de grosses fissures.
    Poursuivre l'ascension en écharpe à gauche pour rejoindre la crête (II).
    Il ne reste alors plus qu'à remonter l'arête sans difficulté jusqu'au sommet.

    0h30 Pic Jean Arlaud (3064m ; km 0.2)
    Descendre sans difficulté en suivant les cairns qui ne s’éloignent jamais trop du fil.
    A l'approche du col, revenir sur le fil pour rejoindre une petite terrasse (cairn). Désescalader un petit dièdre vertical sur 10m, pourvu de bonnes prises et sur excellent rocher (II/III - rappel possible sur becquet)

    0h45 Col O du Jean Arlaud (3028m ; km 0.3)
    Le remontée jusqu'au sommet des Gourgs Blancs ne pose aucun soucis.

    1h15 Gourgs Blancs (3128m ; km 0.5)
    Croix en fer et plaque à la mémoire de Jean Arlaud
    Rejoindre le prochain sommet et poursuivre sur le fil en évitant les principales difficultés par de très brefs contournements sur un versant ou l'autre.
    Arrivé à hauteur de la portion d’arête constituée de grandes lames rocheuses redressées, repérer à gauche en cairn posé sur gros rocher plat. A partir de ce cairn, descendre versant Sud sur une trentaine de mètres (cairns). On rejoindre une vire herbeuse qu'on suit en traversée montante pour atteindre la Tour Armengaud (II).

    1h45 Tour Armengaud (3114m ; km 0.7)
    Descendre proche du fil, versant Sud. Sur le bas de l'arête, desescalader une dizaine de mètres versant Sud pour éviter une difficulté infranchissable, puis rejoindre le col en traversée (II).
    Les difficultés se terminent ici.
    Remonter sur le fil jusqu'au sommet suivant.

    2h00 Pointe Lourde Rocheblave (3105m ; km 0.8)
    Descendre brièvement vers l'ouest,  puis vers le nord-ouest sur une large arête sans difficulté.
    Remonter tout aussi facilement au pic Camboué.

    2h15 Pic Camboué (3045m ; km 1.1)
    Descendre l'arête Ouest et remonter au pic de St-Saud. Cette section se parcoure au plus proche du fil en évitant éventuellement les principales difficultés par de brefs contournements (II)

    2h45 Pic Saint-Saud (3004m ; km 1.4)
    Revenir un peu sur nos pas et descendre Sud-Est en restant bien au-dessus du petit laquet situé au fond de la combe.
    Franchir l’épaule rocheuse vers 2930m. On trouve une petite vire qui nous permet de traverser au mieux sur les pentes croulantes. A l'approche du col, on rejoint un sentier qui nous permet de terminer l'ascension sans difficulté.
    Si on ne veut pas s’embêter à chercher la vire, on peut également choisir de traverser à flanc bien au-dessus des pentes croulantes, entre 2950m et 3000m, puis descendre au col.

    3h15 Port Supérieur de Pouchergues ou de Gias (2927m ; km 2)
    Remonter la crête de Clarabide en suivant le fil (II ludique) ou en empruntant la sente versant espagnol (I).
    Traverser le Clarabide oriental (3017m) et rejoindre en 10mn le pic de Clarabide (3019m).
    Poursuivre jusqu'au Clarabide occidental (3007m) qu'on rejoint en 5mn.
    Revenir au pic de Clarabide (Clarabide central)

    4h00 Pic de Clarabide ou de Pouchergues (3019m ; km 2.8)
    descendre jusqu'au col Sud-Est (2966m), puis suivre le sentier terreux jusqu'au pied de la face nord du pic de Gias. Gravir la face Nord en suivant les cairns (I/II).

    4h15 Pic Gias (3013m ; km 3.1)

    Retour jusqu'au refuge du Portillon   distance: 5km ; dénivelé: +300m -750m  ; durée: 3h30

    0h00 Pic Gias (3013m ; km 0)
    Redescendre jusqu'au col que nous venons de traverser. Descendre vers le Nord jusque vers 2780m, puis remonter vers le Port d’Oô à travers de gros blocs.

    1h15 Brèche NO du Port d'Oô (2910m ; km 1.6)
    Du Port d’Oô, descendre le vallon vers le lac Glacé en suivant au début l'itinéraire de l'aller, puis poursuivre la descente Nord Nord-Est, à la limite des ressauts rocheux. Après avoir passé à l'aplomb du col des Gourgs Blancs vers 2790m, on trouve une vire qui s'élève gentiment Nord-Est sous le pic Gourdon.
    Parvenu à un grand replat 2830m, des cairns nous guident dans une descente en traversée Nord-Est au-dessus des barres rocheuses  bordant le lac Glacé.
    Passer entre le lac Glacé et le petit lac supérieur, puis rejoindre la croupe au nord du lac Glacé.

    2h15 Signal des Mineurs (2720m ; km 2.8)
    Suivre vers l'Est la croupe longeant le lac à distance. Traverser un ruisseau (alt. 2620m) et rejoindre le sentier des Mineurs. Cette petite sente à flanc de falaise permet de rejoindre le Portillon sans avoir à descendre dans la coume de l'Abesque. Bien qu'aérien par moment, ce sentier ne présente pas de difficulté technique en prenant son temps.
    Après avoir passer les parois rocheuses, remonter au Nord-Est, en direction du refuge du Portillon.

    3h30 Refuge du Portillon (2570m ; km 4.9)
    Retour - du refuge du Portillon au parking   distance: 10.5km ; dénivelé: -1450m  ; durée: 3h00

    Voir le descriptif ici : accès au refuge du Portillon

Epoque souhaitable
    Ete et automne
Où loger
    Refuge du Portillon
    Refuge d'Espingo
Equipement en place
    non équipé
Matériel nécessaire
    Rien, ou corde éventuelle pour assurer un second sur le Jean-Arlaud.
    Rappel de 10m non obligatoire sur la descente du Jean Arlaud (descente en III sur 10m sur bon rocher)