rando-marche.fr

 

 Pic de Saint-Barthélemy et pic Galinat (2348m)
depuis les Monts d'Olmes

Sommet emblématique du massif de Tabe, le Pic de Saint-Barthélemy peut être gravi de plusieurs endroits. L'accès par les Monts d'Olmes est l'un des plus rapides en mettant le sommet à 3h de marche.

Au sommet, l'extraordinaire panorama n'est plus à vanter, tant il est célèbre.

Le retour par les crêtes jusqu'au col de Cadène ajoute un peu de piment à ce bel itinéraire.

Réalisé en novembre 2016
Dernière modification le 03/12/2016
  • Cotation
    T6 - Randonnée alpine difficile
  • Intérêt
    :  
  • Situation
    : Ariège > Les Monts d'Olmes
  • Dénivelée
    : 1220 m
  • Distance
    : 10.2 km
  • Altitude maximale
    : 2348 m
  • Horaire
    : 3h + 3h45
  • Cartes
    : IGN Top25 n°2148ET Ax Les Thermes
    Pyrénées n°7 Haute Ariège
  • Type d'itinéraire
    : Boucle
Accès
Coordonnées GPS: 42° 50' 0.58'' N / 1° 44' 0.82'' E
Depuis Foix emprunter la N20 direction Andorre sur 5km, puis le D117, direction Lavelanet. 4km après Nalzen, suivre à droite la direction "Station des Mont d'Olmes". Passer Villeneuve-d'Olmes, puis Montferrier. Poursuivre sur 15km, jusqu'à la station.
Se garer sur le parking du haut.
Difficultés
Parcours de crête parfois aériens, avec de nombreux passages où il faut s'aider mains. Cours passage d'escalade facile (cotation II) pour accéder au col de Cadène.
Pentes raides, et pouvant être glissantes par temps humide.
L'accès au col de Girabal, exposé versant nord, conserve la neige assez tard malgré son altitude modeste.
Descriptif
Itinéraire aller par le col de Girabal   distance: 4.5km ; dénivelé: +920m -50m; durée: 3h00

0h00 Parking des Mont d'Olmes (1480m)
Depuis le parking supérieur, monter à travers les pelouses le long du téléski du Planas (direction sud).
Au-dessus du téléski du Planas, suivre le sentier balisé qui monte en lacets, en laissant bien à gauche les téléskis de Fage-Belle (direction sud).

0h45 Lacs de Fage-Belle (1750m)
Laisser à gauche le lac et son aire de pique-nique. Poursuivre sur le sentier qui s'oriente à gauche (direction Sud-Est). On passe une croupe avant de rejoindre un replat.

1h10 Bifurcation du Col d'Appy (1850m)
Poteau directionnel
Laisser à droite le sentier qui monte directement au Col de l'étang d'Appy. Poursuivre tout droit comme l'indique le panneau.
Le sentier descend dans une combe, en nous faisant perdre une cinquantaine de mètres. Au point le plus bas, on rejoint l'ancien sentier de Montferrier (panneau indicateur). S'élever à droite  dans le fond de vallon en direction du col de Girabal (direction Sud).

2h10 Col de Girabal (1996m)
Prendre à gauche le sentier qui chemine en crête (balisage jaune et rouge). Il s'élève constamment et de façon soutenu. On ne rencontre pas de difficultés techniques en l’absence de neige, mis à part à l'approche du sommet quelques endroits où il faut s'aider un peu des mains.

3h00 Pic de Saint-Barthélemy (2348m)
Par beau temps, panorama époustouflant sur toutes les Pyrénées de l'est:
Au nord-est, le chateau de Montségur (38°; 8km) et la Montagne de la Frau (67°; 6km)
A l'est le pic de Soularac (100° ; 1km)
Au sud-est, le Canigou (20°; 65km), le Tarbésou (125°; 20km), le Roc Blanc (130°; 25km) et la Dent d'Orlu (135°; 20km)
Au sud, le Carlit (154°; 30km), le Puig Pedros (162°; 27km), le Pic du Rulhe (187°; 22km)
Au sud-ouest, le Pla de Montcamp (239°; 15km), le Montcalm et l'Estats (241°; 34km), la Pique d'Endron (242°; 23km), le Mont Rouch (256°; 50km), l'Aneto (257°; 93km)
A l'ouest, le Mont Valier (267°; 50km), le Pic des Trois Seigneurs (272°; 27km), le Pic de la Journalade (279°; 27km)
Au nord-ouest, le Pic du Han (291°; 3.5km) et le Mont Fourcat (312°; 6km)

Retour par le pic Galinat   distance: 5.7km ; dénivelé: +300m -1170m; durée: 3h45

0h00 Pic de Saint-Barthélemy (2348m)
Redescendre prudemment par le même itinéraire jusqu'au Col de Giraba.

0h30 Col de Girabal (1996m)
Remonter en face (direction Ouest) en suivant le balisage qui reste toujours proche du fil de la crête. On rencontre quelques passages où il faut s'aider un peu des mains, mais la progression demeure globalement facile.
Passer un sommet sans nom (2169m), et descendre le fil de la crête qui s'oriente à droite. On rejoint sans difficulté le col en contrebas (direction nord-ouest).

1h30 Col de l'étang d'Appy (2028m)
A partir de là l'itinéraire de crête jusqu'au col de Cadène n'est plus balisée, mais le cheminement demeure évident, et quelques cairns nous guident dans les passages où peut planer un doute.
Poursuivre en montée en face. Sans difficulté au départ, la crête devient un peu plus aérienne à l'approche d'un premier sommet (2128m). On évite généralement ce sommet par la gauche en empruntant des vires faciles. Poursuivre plus ou moins sur le fil de la crête en contournant au mieux les blocs rocheux qui nous paraissent les plus difficiles. Revenir toujours très vite sur le fil de la crête, en évitant de se laisser entrainer sur les pentes où se mêlent herbes glissantes et mauvais rochers.

2h30 Pic Galinat (2115m)
Grande antenne et bâtiments au sommet.
Descendre en face sur une crête globalement facile. On trouve là encore quelques passages où il faut s'aider un peu des mains. A l'approche du col on rencontre deux courts passages à descalader (cotation II), coté gauche de la crête.
Pour finir, une échelle en fer de quelques mètres nous permet de rejoindre confortablement le col.

3h00 Col de Cadène (1955m)
Descendre à droite (versant nord), en direction de la station des Monts d'Olmes.
Emprunter la longue piste qui serpente à droite du téléski de Cadène, et la suivre jusqu'à la station, en coupant éventuellement quelques lacets par des sentes signalées par des cairns.
On peut également opter pour une solution plus directe en descendant tout droit le long du téléski de Cadène (côté gauche), puis poursuivre la descente en longeant par la gauche les téléskis des Pradeilles. Cette option bien que très ludique n'est cependant guère plus rapide.

3h45 Parking des Mont d'Olmes (1490m)

Plus d'infos
Second sommet du massif de Tabe, le pic de Saint Barthélémy est supplanté de quelques mètres par son voisin le pic de Soularac. Il demeure néanmoins pour des raisons historiques le sommet le plus célèbre du massif de Tabe auquel on associe même parfois son nom.
Epoque souhaitable
De juin à octobre, en l'absence de neige
Points d'intérêt
Long parcours de crête jamais très difficile, et dispensant de beaux points de vue.